Extraits de Plantes Titrées
Chardon-Marie
Les fruits de Chardon-Marie ont des propriétés cholagogue (favorisant l'excrétion de la bile) et décongestionnante des cellules hépatiques. Cette plante est avant tout un protecteur du foie, un régénérateur des cellules hépatiques et un activateur de certaines enzymes du foie. On la conseille dans les affections du foie comme l'hépatite ou l'ictère. Le Chardon-Marie est également préconisé pour soulager les effets secondaires des chimio-thérapies (sous contrôle médical uniquement).
Carte d identité
Nom latin : Silybum marianum
Plante : Herbacée
Forme : Plante herbacée bisannuelle aux feuilles piquantes et fleurs épineuses
Origine : Europe du sud
Famille : Astéracées
Parties utilisées : Fruits
Substances actives : Flavonoïdes et flavanolignanes (silymarine)

Le Chardon-Marie est un grand chardon bisannuel de plus d'un mètre de haut. On le retrouve dans les lieux incultes, aux bords des chemins de la région méditerranéenne mais aussi en Asie occidentale et en Afrique du nord. Les feuilles épineuses en large rosette sont d'un vert vif, marbrées de blanc sur les nervures. La tige robuste porte en été de gros capitules solitaires composés de fleurs roses en tube et entourées de bractées piquantes. Les fruits (improprement appelés graines) sont de petits akènes noirs.

Le Chardon-Marie tire son nom d'une légende chrétienne selon laquelle la vierge Marie aurait caché l'enfant Jésus sous un grand chardon pour le protéger des soldats d'Hérode ; elle lui aurait donné le sein et quelques gouttes de lait serait tombé sur le chardon lui donnant ses nervures blanches caractéristiques.

La racine de Chardon-Marie était utilisée par les anciens pour soigner les problèmes pulmonaires. Dans l'Antiquité et au Moyen-âge, le Chardon-Marie était utilisé pour traiter les troubles biliaires et hépatiques. Au XVIème siècle, Paracelse préconisait le Chardon-Marie pour les brûlures intérieures et les feuilles ont été utilisées aux Etats-Unis pour redonner de l'appétit et stimuler la digestion. Au XIXème siècle, la plante fut préconisée pour les troubles menstruels, les varices et la congestion des voies biliaires. Il faut attendre la seconde partie du XXè siècle pour que la médecine reconnaisse les vertus hépatoprotectrices du fruit.

 

Les effets du Chardon-Marie



  • Hépatoprotecteur

  • Draineur hépatique

  • Régénérateur du parenchyme hépatique


Le Chardon-Marie agit également sur les surrénales en augmentant la tension artérielle chez les sujets hypotendus, vite fatigués. Il a également un effet bénéfique sur les troubles circulatoires veineux tels que les hémorroïdes et peut être utilisé en cas de problèmes cutanés (type acné) pour soutenir le foie (car lorsque ce dernier est en souffrance, les toxines trouvent un autre chemin de sortie telle que la peau).

 

Utilisation reconnue du Chardon-Marie


Le Chardon-Marie agit principalement sur la sphère hépatique. L'OMS reconnaît l'intérêt du Chardon-Marie dans les traitements complémentaires des hépatites aigües et chroniques dues à la consommation de substances toxiques telles que l'alcool ou les médicaments.

Les principales indications du Chardon-Marie sont :

  • La protection du foie dans le cadre d'une prise régulière de médicaments

  • L'aide à la régénération hépatique après une maladie touchant cet organe

  • L'aide à la détoxification et la sécrétion bilaire en cas de difficultés digestives

  • Le soutien du foie dans le cadre de la prise en charge d'une problématique cutanée à déchets colloïdaux (acné)


Bibliographie sur le Chardon-Marie



  • Debuigne G., Couplan F. Le petit Larousse des plantes qui guérissent. Ed.Larousse (2019) ; 282-83.

  • Chardon-Marie - Phytothérapie - VIDAL [internet]. [Mise à jour le 22/12/2017].

  • Le Chardon-Marie pour protéger son foie - Plantes et Santé (plantes-et-sante.fr) [internet]. [Publié le 17/07/2014 ; mise à jour le 09/04/2018].

  • Wang X, Zhang Z, Wu SC. Health Benefits ofSilybum marianum: Phytochemistry,Pharmacology, and Applications. J.Agric.Food.Chem. 2020 oct 21 ; 68(42) : 11644-64.