Les carences les plus courantes pour les végétaliens

carences végétaliens

Les carences nutritives peuvent être une source d’inquiétudes pour les personnes qui suivent ou débutent un régime végétalien qui exclut les ingrédients d’origine animale : viande, poisson, œufs, lait, beurre, miel, etc. Pourtant, s’il est vrai que certaines carences sont courantes pour les végétaliens, il est très facile d’y remédier avec la prise de compléments alimentaires naturels. 

Les préjugés sur les carences des végétaliens

Le régime végan est très sain pour la santé, il suffit de quelques renseignements et recommandations pour gagner en vitalité. La carence en protéines est, contrairement, à ce que l’on pourrait croire, un faux problème. Des protéines sont présentes au sein de nombreux aliments végétaux, principalement, les céréales et légumineuses. Avec une alimentation variée et adaptée, il n’y a souvent aucune carence en protéines à déplorer. 

De la même façon, le calcium n’est pas uniquement présent dans les laitages. Certains légumes tels que le rutabaga, le brocoli, le navet ou le chou kale en contiennent suffisamment. Le persil et les amandes permettent d’agrémenter vos plats ou de faire des petites collations riches en calcium.  

Les éventuelles carences liées au véganisme

  • Carence en vitamine B12

Cette carence est la plus courante dans la mesure où la vitamine B12 n’est pas synthétisée par l’organisme et qu’elle est présente, à l’état naturel, principalement dans les viandes et autres aliments d’origine animale. Cette vitamine est pourtant essentielle à la bonne santé de l’organisme. Elle participe à de nombreuses fonctions métaboliques comme la production de globules rouges et le renouvellement de certaines cellules. 

  • Carence en fer 

Bien des personnes envisagent la carence en fer lors du passage à une alimentation non carnée. Cette carence touche de nombreux individus omnivores. Ainsi, la vigilance de l’absorption suffisante de fer concerne tout le monde. Cependant, le fer présent dans les aliments végétaux est plus difficilement absorbé par l’organisme. Il est alors important de veiller à consommer suffisamment de vitamine C pour contribuer à la bonne fixation du fer et de réduire la consommation en théine et caféine qui y sont néfastes. 

  • Carence en vitamine D

La vitamine D provient en majorité de sources animales. Il s’avère donc judicieux de se complémenter, notamment en période hivernale où l’exposition aux rayons du soleil diminue drastiquement. D’autant que la vitamine D est nécessaire à un système immunitaire plus fort. 

Les compléments alimentaires naturels et vegans pour éviter les carences

Les compléments alimentaires naturels myVeggie permettent de compléter efficacement et durablement vos apports en vitamines et minéraux. Ils ont tous obtenu la certification Eve Vegan qui garantit l’absence d’ingrédients d’origine animale y compris au sein des contenants comme les gélules et l’absence de tests effectués sur les animaux.  

myVeggie Mix B  est tout adapté à une alimentation végane. Il est riche en vitamines C, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12. Il en va de même de myVeggie Mix VM qui se compose de vitamines C, B9, D3, et K2 ainsi que de fer, d’iode, de sélénium et de zinc. La prise de ces deux compléments suffit à combler toutes les potentielles carences associées au régime végétalien.

Partager cet article
Mon panier