Santé

Apaiser l’anxiété par la nutrition

Apaiser l’anxiété par la nutrition

Apaiser l’anxiété par la nutrition

Le stress est un état général d’anxiété qui influe sur de nombreuses fonctions psychologiques et physiques. Les rythmes de vie modernes provoquent de plus en plus de stress et d’anxiété. 

Cependant, les solutions naturelles pour votre sérénité et votre bien-être se trouvent assurément dans votre assiette. La nutrition est, en effet, un élément clé pour un bon équilibre du corps et de l’esprit. 

De bonnes habitudes alimentaires permettent de prendre soin de vous au quotidien. L’activité physique ainsi qu’un bon rythme de sommeil sont également déterminants. Pratiquer un sport de manière régulière permet d’évacuer les tensions de manière très efficace. De même, un sommeil suffisant et réparateur permet d’améliorer le bien-être. 

 

Les nutriments anti-stress à intégrer à sa nutrition

 

Le magnésium

La première place des nutriments anti-stress revient au magnésium. Le manque de ce nutriment augmente la vulnérabilité au stress. En effet, il limite le taux de cortisol dans l’organisme ce qui favorise un bon niveau d’énergie. Le magnésium permet ainsi de lutter efficacement contre la fatigue concomitante au stress. 

Le magnésium se retrouve dans le chocolat noir, les noix, les amandes, noix de cajou, abricot sec, pois cassé, banane, germe de blé, noisettes, haricots blancs, etc. 

 

Le tryptophane

Le tryptophane est un acide aminé essentiel qui participe à la fabrication de la sérotonine. Neuromédiateur de l’apaisement, il augmente le bien-être et contribue à un sommeil de qualité. Il permet également de stimuler une autre hormone : la mélatonine qui aide aussi à réduire l’anxiété.

Le tryptophane est présent dans certains aliments : riz complet, banane, mangue, volaille, œufs, persil, sésame, graines de courge, boulots, tofu, graines de tournesol, graines de soja, graines de chia, etc. 

 

Les omégas 3

Les oméga-3 contribuent à une bonne transmission de l’influx nerveux. Ils facilitent la résilience en améliorant, par le biais des endocannabinoïdes, la bonne marche des connexions entre neurones au sein de la région cérébrale responsable de la régulation du stress.

Les aliments riches en oméga 3 : poisson gras (sardines, maquereaux, harengs, saumon…), à intégrer environ 3 fois par semaine et huiles végétales (colza, olive, lin, noix…) à varier autant que possible. 

 

Le sélénium

Le sélénium protège l’organisme des dégâts induits par le stress oxydatif qui se traduit par une pression régulière : tabac, pollution, inflammations, etc. Tous ces radicaux libres peuvent devenir incontrôlables, le sélénium intervient alors pour les neutraliser.

Les champignons, le chou, l’oignon, les brocolis, les tomates, l’ail, la viande rouge et les abats, les fruits de mer, ils contiennent tous du sélénium. 

 

La Vitamine C

La vitamine C est essentielle au bon fonctionnement du système sanguin et du système immunitaire. Elle participe à la synthèse du cortisol, l’hormone qui permet l’adaptation de l’organisme au stress. Elle augmente également l’assimilation du fer et agit comme antioxydant. 

Les champions de la vitamine C sont le cassis, le poivron, le persil, le citron, le kiwi, les fruits rouges, la papaye, etc. 

 

Limiter les “mauvais aliments”

Vos changements alimentaires ne seront réellement efficaces que s’ils s’accompagnent de la réduction au maximum des aliments transformés, trop gras ou trop sucrés. En effet, une augmentation rapide de l’indice glycémique puis une chute brutale de cet indice provoquant fringale et bien-être. 

Cette nouvelle routine alimentaire vous permettra de vous sentir mieux dans votre peau et aidera votre organisme à lutter contre le stress.